Archives pour la catégorie Conf’ Nationale

1er mai : « Plus jamais ça ! »

1erMai1

Nos 25 organisations appellent à participer aux mobilisations syndicales pour donner au 1er mai 2020, journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs, un écho tout particulier dans le contexte de crise sanitaire. La pandémie qui se répand dans le monde entier révèle de manière tragique les dérèglements du capitalisme néolibéral et productiviste ainsi que les dysfonctionnements de l’actuelle gouvernance mondiale. La situation nécessite d’affronter ensemble les urgences écologiques, sociales et démocratiques. Lire la suite

Fourrages : Il faut prioriser l’alimentation des animaux

Depuis près d’un mois, la France présente des conditions météorologiques relativement sèches et la pluviométrie pour le mois d’avril s’annonce en deçà de la normale. La croissance prairiale était bien engagée à la mi-mars, mais celle-ci a considérablement ralenti depuis par manque d’eau. Si la météo printanière n’est pas clémente, c’est l’ensemble des stocks fourragers de printemps des éleveur.euse.s qui sera remis en question. Lire la suite

COVID-19 : Les filières de production doivent être sécurisées

DSC_0119

L’actuelle crise sanitaire mondiale impacte l’ensemble des secteurs économiques et n’épargne pas le secteur alimentaire et ses filières. Frappées de plein fouet par la désorganisation des flux qui pourrait conduire à une surproduction sur certains produits dû à l’engorgement des débouchés, les filières de production sont fragilisées. La Confédération paysanne tire la sonnette d’alarme sur la situation de nombreux et nombreuses paysan.ne.s. Lire la suite

Coronavirus : La nécessaire refondation de nos systèmes agricoles et alimentaires

LOGO_ELEC

La crise du Coronavirus que nous traversons est avant tout sanitaire. Mais ces effets touchent nos vies dans leur ensemble et engendrent des conséquences de grande ampleur qui secouent les économies de tous les pays du monde. C’est un épisode fulgurant avec un trait révélateur important : elle montre que bien de domaines de notre quotidien doivent être extraits des logiques de compétition mondiale, de recherche de profit à tout prix, de financiarisation de l’économie réelle, de spécialisation des territoires.

Il devient ainsi commun d’entendre parler, dans le débat public, de l’importance de la souveraineté. Dans le domaine de la fabrication des médicaments et de la santé, par exemple. Dans ses allocutions récentes, le Président de la République Emmanuel Macron à lui-même déclaré que « déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie [..] à d’autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle ». Dans cette lettre ouverte, nous voulons nous pencher sur le domaine alimentaire, pilier essentiel de notre société, qui doit être reconnu comme tel.  Lire la suite

Retraites : le 8 mars, paysannes en grève

modele_visuelsFB_V2_page-0001

Qu’y a-t-il de pire qu’une retraite de paysan ? Une retraite de paysanne ! Les retraites des paysans sont ridicules. Celles des paysannes renforcent cette honte. En moyenne, le montant des retraites pour les paysans s’élève à 930 euros. Il est de 640 euros pour les paysannes.

Aujourd’hui, comme demain avec la réforme des retraites, les inégalités d’accès à une retraite digne entre les hommes et les femmes sont là. Et elles se renforceront, si rien n’est fait pour les faire disparaître. Lire la suite

Pour un plan de transition sociale et écologique de notre agriculture : Un million de paysan.ne.s pour répondre à l’urgence sociale et climatique

Dessin Samson planetechapeau

La Confédération paysanne et des organisations syndicales et citoyennes engagées dans le champ de l’environnement, de la défense des droits sociaux, le bien-être animal et l’éducation ont décidé de rédiger un plan de transition sociale et écologique de notre agriculture.

Alors que l’Etat préfère criminaliser les opposants à l’agro-industrie par sa cellule autoproclamée Déméter, que l’Etat, en cogestion avec la FNSEA, organise le maintien du statu quo au lieu d’engager la transition, nous avons décidé d’unir largement nos forces pour l’avenir de notre agriculture d’ici 2030. Lire la suite