Loups

Zonages des mesures de protection des troupeaux contre les grands prédateurs pourront être financées au titre de 2020 / 2021

Classification des aides selon les zonages

20201116-Comite_gd_predateurs_Ardeche_2020_pages-to-jpg-0005

Nouveaux arrêtés ministériels – Oct 2020

Infoloup N°35 spécial arrêtés interminstériels (Draaf AURA – Nov2020)

2020

- « cercle 1 » : zones où la prédation sur le cheptel domestique a été constatée une ou plusieurs fois au cours des deux dernières années. Sur ces communes, les 5 mesures de protection éligibles sont : gardiennage renforcé, parc de regroupement mobile électrifié, chiens de protection, parc de pâturage de protection renforcée électrifiée et analyse de vulnérabilité. 2 communes ardéchoises en 2020

- « cercle 2 » : zones où des actions de prévention sont nécessaires du fait de la survenue possible de la prédation par le loup pendant l’année en cours (l’aide au gardiennage n’est pas éligible sur les communes du cercle 2). 28 communes ardéchoises en 2020

Le formulaire de demande d’aide est disponible auprès de la direction départementale des territoires et le dépôt devra intervenir au plus tard le 31 mai 2020./ Pour tout renseignement, DDT : 04 75 65 50 00

Documents récents :

Ce qu’en dit la Conf’

Documents

Rapport « Chiens de protection: quand les éleveurs forgent leurs savoirs dans les Alpes » (Mars 2019)

Contribution de la Confédération paysanne suite à la présentation du Plan détaillé du Plan National d’Actions 2018-2023 sur le loup, dans le respect des activités d’élevages (Dec 2017)

Contribution Confédération paysanne Plan Loup 2018-2023 – A LIRE EN CLIQUANT ICI

Rapport INRA-CERPAM: « L’adoption des moyens de protection des troupeaux sur le territoire des Grands Causses permettrait-elle aux systèmes d’élevage ovins de rester viables face à l’arrivée des loups ? »

couv Mémoire Inra-Cerpam

Documents

  •  Un rapport du CGAAER recommande « d’activer au maximum, voire d’élargir les possibilités réglementaires pour limiter l’implantation du loup » afin de préserver l’agropastoralisme des Causses et des Cévennes.

Dans un récent rapport sur la pérennisation des pratiques agropastorales extensives sur le territoire Unesco des Causses et des Cévennes (A lire en cliquant ICI), le CGAAER (Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux) constate une diminution de la surface agricole du fait de la réduction de la pression de pâturage, dans les secteurs les plus éloignés et difficiles et une tendance forte à l’intensification de l’élevage.