Archives pour la catégorie Conf’ Nationale

PÉTITION POUR DÉFENDRE L’ÉLEVAGE DE VOLAILLES EN PLEIN AIR

Pétition volailles plein air
 
Alors qu’un troisième épisode d’épizootie aviaire frappe le territoire français, les grands opérateurs économiques proposent de conforter la voie de l’industrialisation. Ils réclament un nouveau « plan bâtiments » (à grand renfort de subventions publiques) et la suppression de la dérogation « plein air » obtenue grâce à la mobilisation citoyenne en 2017*.

Lire la suite

Fermeture des 1000 vaches : une victoire sur l’industrialisation de l’agriculture

DSCN7750''

Le temps nous a donné raison : la ferme-usine des 1000 vaches vient d’annoncer la cessation de sa production laitière au 1er janvier 2021. C’est une victoire majeure de la Confédération paysanne et de Novissen, et de toutes celles et ceux qui combattent l’industrialisation de l’agriculture !

Cette victoire contre un symbole de l’industrialisation de l’agriculture doit en appeler d’autres. Ce modèle économique destructeur pour les paysan.ne.s, la vie des territoires et la planète n’est pas viable.

Lire la suite

La Confédération paysanne réclame la protection du terme « fermier »

MEP_FERMIER_TWITTER_13

Lors du débat sur la loi Egalim, la Confédération paysanne a bataillé pour défendre la mention « fromage fermier » et réuni plus de 40.000 signatures autour de sa pétition. Malgré nos alertes, cette mention a pourtant été affaiblie par le gouvernement et le Parlement en mars dernier. Aujourd’hui, les usurpations du terme « fermier » se poursuivent, la dernière en date étant le lancement des « Nouveaux fermiers » ! Lire la suite

Plan de relance : l’enjeu agricole et alimentaire trop sous-estimé

Au regard des enseignements de la crise et de l’explosion de la précarité alimentaire, l’enjeu agricole et alimentaire aurait nécessité plus qu’un aussi maigre pourcentage sur l’enveloppe de 100 milliards d’euros et exigé la refonte des politiques agricoles et alimentaires.

Ce plan de relance était une opportunité pour réorienter les systèmes agricoles et alimentaires, secteurs indispensables au bon fonctionnement de nos sociétés. Au lieu de cela, la transition agricole et alimentaire ne bénéficiera que de saupoudrage, via des appels à projet, sans réelle impulsion sociale et écologique.

Lire la suite

Emmanuel Macron préfère toujours le CETA au climat

affiche paysan-nesHors TAFTA-page-001

Le 23 juillet 2019, l’Assemblée nationale ratifiait le CETA malgré la contestation de la société civile. Un an plus tard, le texte est toujours en attente de son passage au Sénat. Pour appeler le gouvernement à suspendre le traité commercial transatlantique, des militant·es de Greenpeace, Attac et la Confédération paysanne ont recouvert les permanences parlementaires avec des slogans tels que « Hypocrite du climat » ou « CETA ou climat, vous avez (mal) choisi ». Lire la suite

Retraites agricoles : après la loi Chassaigne, occupons-nous des laissés pour compte !

retraites-agricoles

Le Sénat vient d’adopter la proposition de loi Chassaigne portant la revalorisation des retraites agricoles à 85% du SMIC pour les bénéficiaires justifiant d’une carrière complète, telle que votée à l’Assemblée nationale.

Outre les délais de mise en place incertains et l’écrêtement pour les polypensionné-e-s, ce sont au mieux environ 200 000 retraité-e-s qui seront concerné-e-s sur les 1,3 million de personnes percevant une pension agricole. Si nous prenons acte de cette avancée réclamée de longue date par la Confédération paysanne et l’Association Nationale de Retraités Agricoles de France, nous ne pouvons en rester là. Lire la suite

Plus Jamais ça : Nous les avons applaudis, maintenant il nous faut les soutenir !

EaDmjP1XgAMgXwR

Le 26 mai nos organisations ont rendu public un plan de sortie de crise regroupant 34 mesures pour répondre aux urgences sociales et écologiques. Parmi ces mesures, le droit à la santé pour toutes et tous partout : la pandémie du Covid 19 a montré à quel point il doit être une priorité absolue. Et à quel point il relie les enjeux sociaux et écologiques. Lire la suite

Procès de francisation du kiwi en Ardèche : la Conf’ s’est portée partie civile !

kiwi-428081_1920

Ce mardi 9 Juin 2020, la Confédération paysanne s’est portée partie civile à Privas (07) dans le procès d’un commerçant de fruits et légumes bio, condamné à 70 000 € d’amendes après avoir frauduleusement commercialisé plus de 400 tonnes de kiwi importés en les faisant passer pour des fruits français afin de préserver ses marges. Cette initiative intersyndicale a été menée avec la Fédération des producteurs de fruits et la Coordination rurale. Toutes les demandes de partie civile ont été jugées recevables par le tribunal et ont fait l’objet de dommages et intérêts, au titre du préjudice causé à l’ensemble des paysan.nes. Lire la suite